Comment enlever les algues d’une piscine

Quels sont les différents types d’algues qui peuvent envahir une piscine? Comment se débarrasser des algues piscine? Quand et comment tester la qualité de l’eau, quels produits utiliser sans risque ou dans quelles circonstances et comment éviter le problème ? C’est ce que nous allons développer en détail, étape par étape.

Dermatite, gastro-entérite, légionellose, ces maladies qui n’ont rien de très ragoûtant peuvent toutes être attrapées dans une piscine mal entretenue, quelle que soit sa température de fonctionnement, et même dans une piscine d’eau salée.

Ces infections sont régulièrement causées par la présence de certaines algues dans les eaux stagnantes ou contaminées. La plupart de ces maladies, certes bénignes dans la grande majorité des cas, se déclarent dans les 24 à 48 heures après un contact dans de l’eau de piscine infectée.

Il est pourtant très simple de détecter la présence de ces micro-organismes dans une piscine : l’eau prend une couleur bleu vert caractéristique et inhabituelle. L’apparition d’algues peut avoir plusieurs origines : un défaut dans la pompe de piscine, des filtres encrassés, un mauvais dosage du système de désinfection ou l’introduction d’éléments extérieurs, par exemple.

Les types d’algues dans une piscine

Tout d’abord, les algues les plus couramment trouvées dans une piscine sont généralement d’un bleu vert facilement reconnaissable. Celles de couleur jaune, semblables à du pollen, sont beaucoup plus rares mais moins faciles à éliminer car résistantes aux désinfectants de votre piscine. Elles ne sont pas visqueuses et assimilables à des microbes.

Par ailleurs, si vous détectez des points noirs dans votre piscine, sachez qu’il s’agit de cyanobactéries très dangereuses pour la santé. Il est compliqué de s’en débarrasser car elles font pousser des racines à l’intérieur même des matériaux tels que le béton.

Concentrons-nous donc plutôt sur l’algue commune des piscines, facilement détectable lorsqu’on remarque un changement de couleur de l’eau uniforme. En effet, l’eau de piscine doit demeurer cristalline, d’une belle transparence.

Dès que sa couleur devient verte c’est forcément dû à l’apparition des micro-organismes venus s’y développer. La baignade n’est pas conseillée si on ne veut pas attraper une maladie commune des piscines, comme une dermatite (irritation de la peau, plaques rouges), une gastro (pas besoin d’un dessin) ou une légionellose bénigne de type fièvre de Pontiac.

Mais, pas de panique, la solution est aisée à mettre en œuvre et le problème tout aussi simple à éviter à l’avenir. Suivez ces quelques conseils.

Comment éliminer les algues de ma piscine?

En premier lieu, vous devez certainement vous demander s’il va falloir vider toute la piscine. Rassurez-vous, ce n’est pas du tout nécessaire. Des solutions existent en quelques étapes.

La première étape consiste à éliminer tout ce qui permet le développement des micro-organismes, à l’aide d’une épuisette pour les éléments de surface ou, mieux encore, d’un robot de piscine qui fera le travail automatiquement. Il faudra cependant être rigoureux et bien racler le fond avec le balai aspirateur manuel, sans oublier le brossage des parois. Ouvrez l’œil !

Le liquide sali par les éléments récoltés ne doit pas être versé dans le système de filtration, pour ne pas l’encrasser, mais à l’égout. Enfin, il faudra nettoyer l’eau elle-même. Voyons chacune de ces étapes plus en détail.

1. Brossez les parois et le fond du bassin

Le robot de piscine évitera le gros du travail mais ne dispensera pas de frotter le fond et les parois de la piscine. C’est la partie délicate car votre piscine est devenue opaque, saumâtre, et, selon l’avancée de l’invasion, on n’y voit guère. Mais c’est une étape cruciale avant de traiter l’eau et rétablir le taux de chlore.

De grandes brosses spéciales vous aideront dans cette tâche un peu harassante. N’oubliez pas les petits recoins et les interstices, les joints, etc. Plus vous frottez, plus votre piscine aura tendance à se troubler mais il est impératif de débarrasser toutes les surfaces où auraient pu s’accrocher les petits envahisseurs.

2. Passez le balai aspirateur manuel

Le balai aspirateur manuel vous sera d’une grande aide. Il permet d’aspirer les particules décrochées des parois de la piscine et de moins voir l’eau se troubler durant la phase de nettoyage. De plus, les saletés éviteront d’aller encore plus encrasser les filtres.

Le balai peut être relié à un skimmer, ou écumeur de surface, mais ce n’est pas conseillé en cas d’invasion afin d’éviter de polluer les filtres de la piscine. Le mieux est de vider l’eau sale recueillie au tout à l’égout.

3. Testez l’eau et rééquilibrez

Une fois l’eau nettoyée des plus grosses particules visibles, il reste à tester la pollution de la piscine et à en équilibrer le pH ainsi que la composition, notamment le taux de chlore. Les tests sont de différents types, selon vos habitudes : bandelettes, testeur électronique ou liquide.

Vous allez alors rééquilibrer la composition de votre eau de piscine. C’est important pour éviter qu’un pH trop haut ou un déficit d’alcalinité inhibe les produits désinfectants ou algicides. Car l’étape suivante consiste à appliquer un traitement choc, aux effets quasiment immédiats. Quel est le pH idéal ? Entre 7.2 et 7.4, surtout pas trop basique, ni trop acide.

4. Effectuez un traitement choc

Deux techniques différentes existent selon que votre piscine est habituellement traitée au chlore ou au brome, PHMB et oxygène actif. Dans le premier cas, le traitement choc est à base d’hypochlorite de calcium à 75% de chlore actif maximum. Dans le second cas, comptez un litre d’oxygène actif pour 10 m3 d’eau afin de réinitialiser le processus de désinfection de la piscine.

L’important, à ne pas oublier, est de ne pas rendre votre eau complètement stérile tout en respectant les précautions liées aux réactions chimiques. Si c’était le cas il faudrait alors remplacer le contenu de la piscine. Rappel utile : une petite piscine de 10x4x1,5 m contient 60 000 litres d’eau (ou 60 m3).

Quelle dose de produit utiliser ? Pour le traitement choc d’algues vertes, la dose d’hypochlorite de calcium nécessaire sera x2, pour les algues jaunes x3 et pour les « algues noires » x4. N’utilisez pas directement de chlore afin d’éviter d’avoir trop d’acide cyanurique au final, ce qui pourrait inhiber l’action du désinfectant.

Et n’oubliez pas aussi que les rayons du soleil et une température élevée vont faire évaporer le chlore plus vite. Il est donc indispensable d’effectuer ce rééquilibrage chimique de la piscine en soirée ou la nuit.

5. Laissez tourner la filtration

Le traitement choc est quasiment instantané, vous pouvez donc passer sans attendre à l’étape suivante dès que vous constatez le changement de couleur de l’eau qui redevient bleue. Elle est encore un peu trouble, aussi il faut maintenant la filtrer.

Complétez la quantité d’eau si besoin. Laissez tourner votre système de filtration (nettoyé) au moins 8 heures. L’usage d’un clarifiant d’eau de piscine est possible et pas incompatible à cette étape.

6. Testez l’eau et ajustez si nécessaire

Un nouveau test sera nécessaire afin de vérifier le taux de chlore et contrôler l’équilibre de votre eau de piscine avant d’y retourner faire trempette. Utilisez vos tests habituels ou apportez des échantillons chez le professionnel. Il existe même des applications pour smartphone. Ajustez les taux si besoin, selon votre méthode habituelle.

7. Nettoyez le filtre de piscine

Il faudra à nouveau nettoyer votre système de filtration afin d’obtenir une piscine toute propre pour la préparer au retour de ses baigneurs en toute sécurité. Il sera peut-être nécessaire de les remplacer à cette étape, selon leur état (les filtres, pas les baigneurs). Sinon, pour bien les laver, plongez-les dans une solution d’acide muriatique (de l’acide chlorhydrique à 31,5%).

La dernière chose que vous souhaitez étant de revoir apparaître l’envahisseur après tous ces efforts à cause de particules microscopiques ayant échappé à votre vigilance. Ces microorganismes sont capables de se reproduire et proliférer dans une piscine. N’oubliez pas de bien rincer la filtration avant de la remettre en place.

Comment utiliser un floculant pour éliminer les algues de piscine?

Toutes ces étapes décrites précédemment sont valables si la détection du développement des algues est faite tardivement. Mais si votre œil aguerri les a repérées dans la piscine avant la catastrophe, il vous est possible d’envisager une intervention plus rapide à l’aide de floculants. Ce produit s’accroche aux algues qui peuvent être ensuite aspirées plus facilement.

Il est cependant recommandé d’éliminer les algues en suivant la méthode décrite ci-dessus si vous voulez être certains de vous débarrasser du problème, ou si vous n’avez pas l’expérience nécessaire pour distinguer les différentes nuances de bleu vert et d’eau trouble.

Pour éliminer l’apparition d’algues à ses débuts dans une piscine :

Si votre filtre possède une soupape multi-voies, éteignez la pompe et placez la valve sur la position de recirculation ou de recyclage afin de procéder au mélange de floculant sans filtrer l’eau de piscine.

  1. Ajoutez la dose de floculant en poudre recommandée pour votre bassin.
  2. Laissez circuler pendant 2 heures, puis coupez la pompe et laissez reposer toute la nuit. Le floculant va s’accrocher aux algues et couler au fond du bassin.
  3. Le lendemain, mettez la valve en position élimination pour éviter que l’eau sale retourne dans la piscine.
  4. Effectuez le branchement de votre tuyauterie en fonction afin que l’eau usée s’évacue proprement de la piscine.
  5. Aspirez lentement le fond du bassin sans trop remuer les sédiments, sinon arrêtez le temps qu’ils retombent au fond du bassin.
  6. Ajoutez les quantités d’eau nécessaires pour rééquilibrer le niveau qui va rapidement baisser.
  7. N’oubliez pas de bien frotter les parois et le fond, puis faites un traitement de choc x2 immédiatement après pour éliminer les derniers résidus d’algues.
  8. Faites tourner la filtration jusqu’à obtenir une eau claire.

Comment utiliser un algicide pour nettoyer les algues de piscine?

Mais pourquoi n’avons-nous pas encore évoqué l’utilisation d’algicides dans votre piscine, demanderez-vous ? Tout simplement parce que c’est plus une mesure préventive. Lorsque le développement d’algues est déjà trop important, il est trop tard.

Utilisez donc votre algicide après le nettoyage complet et le traitement choc de votre piscine. Attendez que le taux de chlore redescende à 5 parts par million avant d’ajouter une dose d’algicide.

Quelles sont les mesures préventives contre l’apparition d’algues?

Les bons gestes permettent d’éviter que cet incident se produise. Personne ne souhaite voir l’apparition d’algues au moment des beaux jours quand, enfin, arrive le temps de faire trempette. Les étapes du nettoyage sont longues et fastidieuses, même si les solutions sont toutefois des plus classiques. Pour vous assurer de ne jamais avoir à éliminer des algues dans votre piscine :

  1. Vérifiez régulièrement la composition chimique, laissez tourner la pompe de 8 à 12 heures par jour et appliquez un traitement de choc régulièrement.
  2. N’introduisez pas de jouets et autres éléments extérieurs dans la piscine sans les avoir bien rincés avant, par exemple, avec une eau légèrement javellisée.
  3. Les maillots de bain sont aussi en mesure d’apporter des algues microscopiques dans votre piscine, surtout s’ils ont été auparavant dans l’eau de mer sans être bien lavés, et pas seulement rincés.
  4. N’attendez pas avant de refaire les parois de votre piscine si elles en ont besoin. Les algues adorent s’immiscer dans le moindre interstice, la moindre craquelure.

Le mot de la fin

En conclusion, l’apparition d’algues relève en général d’un manque d’entretien ou quand la nature reprend ses droits. Il est donc essentiel de surveiller et entretenir la qualité de votre bassin. Laissé à l’abandon, il aura toutes les chances d’être contaminé.

Mais si vous êtes confrontés à ce problème, les solutions sont bien connues et relativement simples à utiliser en acceptant de consacrer un week-end à nettoyer les dégâts. Heureusement, il ne sera pas nécessaire de vider complètement la piscine, ce qui évite une grosse facture d’eau.

De l’huile de coude et quelques produits faciles à trouver sans grand investissement suffiront tout en respectant la méthode décrite. L’apparition d’algues dans une piscine est un phénomène courant. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter outre mesure tant que personne ne plonge dans le liquide saumâtre.


Vous aimerez aussi

Leave a Reply
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}